Vous êtes ici

Le bilan Carbone

Un Bilan Carbone®, pourquoi faire ?

L'objectif prioritaire du Plan Climat Énergie Territorial (PCET), est la lutte contre le changement climatique consécutif à l'augmentation des gaz à effet de serre qui participent fortement au réchauffement de la planète.

Les gaz à effet de serre (GES) sont, entre autres, le gaz carbonique, le méthane, les gaz fluorés, ... dont la présence dans l'atmosphère a particulièrement augmentée en raison des activités humaines (industrie, élevage, transports, combustion d'énergie fossile,...) au cours des dernières décennies.­ ­­

­­­­­­­ ­­ ­ ­

Avant d'établir sa stratégie et d'élaborer un plan d'actions efficaces, la Ville a dû commencer par quantifier les émissions de gaz à effets de serre (GES) qu'elle produit du fait de ses propres activités, établissant ainsi un état de référence initial appelé "état zéro".

Elle a utilisé pour cela ­la méthode appelée  Bilan Carbone® "Patrimoine & Services" qui est spécifiquement développée pour les collectivités locales par l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME).

Qu'est-ce que le Bilan Carbone® ?   

Le Bilan Carbone est un diagnostic qui apporte une vision globale des émissions de gaz à effet de serre de la collectivité.­

Il se déroule en 4 étapes : ­

  • Il réalise un "état zéro" qui permet d’évaluer au plan de la commune, les niveaux de consommation énergétique et d'émissions de gaz à effet de serre  avant la mise en place du Plan Climat Énergie Territorial.
  • Il définit clairement les objectifs à atteindre en s’appuyant sur des actions concrètes.
  • Il permet de classer les résultats obtenus, et de hiérarchiser les actions.
  • Il valorise ces actions grâce à des indicateurs qui en mesurent la progression.­

 

Le Bilan Carbone® de la Ville de Marseille

Les collectivités locales, comme la Ville de Marseille, sont des acteurs essentiels de la lutte contre l'effet de serre. ­

L'ADEME (Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie) a établi que "les collectivités locales contribuent à émettre plus de 12% du total des émissions nationales de gaz à effet de serre (GES) au travers des décisions qu'elles prennent (aménagement, urbanisme, transport…), au titre du patrimoine qu'elles gèrent (bâtiments…) et des services qu'elles assurent (éclairage public...)"



Le Bilan Carbone "Patrimoine et Services" de la Ville a été réalisé à partir des données 2009.
 
La Ville de Marseille, au travers de son fonctionnement et des services qu'elle rend à la population, rejette 200 000 TeqCO2 ( tonne équivalent Co2 ) par an.

Les principaux postes émetteurs des gaz à effet de serre ­ (gaz produits par la combustion d'énergies fossiles : gaz, fioul, charbon, etc...) sont les suivants :

  • Déplacements des agents et des usagers des services municipaux : 50%
  • Chauffage des bâtiments : 25%
  • Transports et fabrication des biens et marchandises : 20%
  • Production de matériaux pour le bâtiment, etc... : 5%
  • Climatisation (gaz frigorigènes) et déchets non pris en charge par MPM : inférieur à 0%

    ­Les principaux postes de consommation énergétique sont les suivants :
  • Chauffage des bâtiments municipaux : 80%
  • Électricité pour l'éclairage public : 14%
  • Carburants pour les déplacements: 6%

 

Le Bilan Carbone "Patrimoine et Services"(pdf)

 

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet