Vous êtes ici

Evènement : un congrès mondial de la nature à Marseille en 2020

18 mai 2018

Ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot a tenu à faire le déplacement à Marseille, pour l'annoncer lui-même : le Congrès mondial de la Nature de l'UICN (International Union of Conservation of Nature), se tiendra, pendant 9 jours, du 11 au 19 juin 2020, au Parc Chanot.
Le ministre d'Etat a profité de cette annonce pour présenter également sa stratégie de mobilisation pour la biodiversité. "Je lance un plan biodiversité pour refuser la résignation", a-t-il affirmé, depuis le Fort Ganteaume qui surplombe le Vieux-Port.

Le Congrès mondial de la Nature à Marseille en 2020

Il est organisé par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), composée de gouvernements et d’organisations de la société civile (plus de 1300 organisations et plus de 16 000 experts).
L'UICN offre aux organisations publiques, privées et non-gouvernementales, les connaissances et les outils nécessaires pour mettre en oeuvre, ensemble, des solutions pour lutter contre les défis environnementaux et obtenir un développement durable.  La Ville de Marseille travaille en partenariat avec l’UICN France, depuis 2011 et héberge le chargé de mission Méditerranée, au sein des locaux de la Direction de la Mer.

Organisé tous les quatre ans, le Congrès mondial de la nature de l’UICN rassemble plusieurs milliers de leaders et décisionnaires issus de gouvernements, de la société civile, du monde des affaires et du milieu universitaire.
Le dernier Congrès a eu lieu en septembre 2016 à Honolulu (Hawaii) et a réuni 10 000 participants, venus de 192 pays. En posant sa candidature pour 2020, la France a voulu qu'il se déroule à Marseille. 
Le Congrès de l'UICN sera essentiel pour mobiliser la communauté internationale en amont des décisions capitales qui devront être prises, dans le cadre des efforts mondiaux pour lutter contre l’appauvrissement de la biodiversité et le changement climatique.
 "Nous souhaitons faire de ce Congrès, plus grand rendez-vous international des défenseurs de l'environnement, la réunion des solutions pour la biodiversité", a clamé Nicolas Hulot.

Jean-Claude Gaudin s'est dit "fier que Marseille soit choisie par la France, pour l'organisation de cette rencontre de dimension internationale, [...] reconnaissance du savoir-faire de notre ville dans l'organisation de grands congrès et grands évènements européens et mondiaux. Ce congrès, a-t-il poursuivi,  mobilisera l’ensemble de notre territoire avec une année placée sous le signe de la Nature. Marseille, Ville Nature partout et pour tous, a l’ambition de continuer à être en avance sur l’ensemble des métropoles, dans ce domaine".
Pour le maire, le choix de Marseille pour l'organisation de ce congrès "vient aussi rendre compte de la qualité des actions que la municipalité développe en faveur de la préservation de son patrimoine naturel". 


Marseille mobilisée face aux défis environnementaux

Soucieuse de transmettre aux générations futures un patrimoine naturel intact, la municipalité s'est engagée, dès 2008, dans une politique de développement durable.
Elle a notamment adopté un Plan Mer et Littoral 2010-2020 et un Plan Climat Energie Territorial 2012-2020 qui répondent, à l’échelle territoriale, aux enjeux climatiques globaux pris en compte par les Conférences des Parties (COP) Biodiversité et Climat ainsi que par le Grenelle de l’Environnement.

Dès 2013, diverses actions en faveur de la biodiversité sur le territoire marseillais ont été votées par le Conseil municipal.
Marseille est la première ville de France à adopter, de façon volontaire, une stratégie en faveur de la biodiversité terrestre et marine locale en cohérence avec les stratégies internationales et nationales.
Des projets emblématiques comme l’immersion des récifs Prado (10e anniversaire cette année), l’élaboration du contrat de Baie ou encore la création du Parc National des Calanques (3e plus grand parc périurbain terrestre et maritime mondial) ont déjà vu le jour. Ils seront complétés prochainement, par la mise en oeuvre d’une politique locale en faveur de la biodiversité.

 


 

 

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet