Vous êtes ici

Inauguration du parc paysager de la Jarre

14 février 2020

Inauguré ce vendredi 14 février, le parc paysager de la Jarre (9e) constitue l'espace vert public central d'un quartier en rénovation et en extension. Situés entre l’avenue du même nom, le futur  Boulevard Urbain Sud (BUS) et le théâtre du Centaure, ces 20 000 m² de végétation méditerranéenne (soit 2 hectares) ainsi que l’ensemble des arbres fruitiers offrent aux riverains un espace vert de détente avec de nombreuses activités de plein air.

Au-delà de sa vocation d’espace d’échanges, de partage et de mixité sociale, le Parc de la Jarre se veut être « une halte provençale » servant également de liaison entre différents quartiers. Pour cela, il intègre une voie douce formée par l’allée des calanques offrant une piste cyclable et piétonne.

La ville de Marseille, maître d’ouvrage de ces travaux, est le financeur principal à hauteur de 5 617 989 euros. L’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) participe à hauteur de 662 067 euros, la Métropole Aix Marseille Provence à hauteur de 295 262 euros, la Région Sud à hauteur de 122 153 euros, et le Département des Bouches-du-Rhône à hauteur de 122 153 euros. Le parc paysager de la Jarre (9e) est  intégré dans le Projet de Rénovation Urbaine (PRU) La Soude Les Hauts de Mazargues, piloté par Marseille Rénovation Urbaine, structure intégrée depuis à la Métropole-Aix-Marseille-Provence.

La création de ce 54e parc s'inscrit pleinement dans la démarche ÉcoQuartier portée par les acteurs et habitants et récemment labellisé "quartier achevé". Ce titre valorise des aménagements qualitatifs et durables pour les territoires, il est porteur de nouveaux modes de vie.

La noria : 

Découverte en 2015 dans le quartier de la Jarre, une noria, outil utilisé par les maraîchers du XIXe siècle avec l'arrivée du canal de Marseille dans les années 1850, permettant de récupérer l'eau au fond des puits est à présent installée au cœur du parc afin de mettre en valeur son appartenance au patrimoine agricole marseillais.

En effet, l'arrivée de l'eau par le canal a profondément modifié les paysages agricoles du XIXe siècle avec le développement du maraîchage et l'installation, par exemple, de fermes avec des vaches laitières dans le quartier de Mazargues afin d'approvisionner la ville en lait. La noria s'était donc imposée comme une aide précieuse à la récupération de l'eau.

Selon les études effectuées par l'association des Calancœurs, auteur de la découverte, il s'agit d'une noria à sang. C'est-à dire-que c'est la force animale (âne ou mulet) qui permettait de puiser l'eau au fond du puits grâce à un système d'engrenage lié à des gobelets, le tout savamment agencé par les ingénieurs de l'époque. L'animal tournait sur un cercle, comme pour un moulin ou lors du foulage des céréales, et les gobelets venaient vider leur contenu dans une cuve.

 

­­­Informations pratiques

Conditions d'accès
- Interdiction de circulation et de stationnement à tout véhicule et engin à moteur thermique, aux cycles de façon générale et à tout véhicule susceptible de compromettre la sécurité et la tranquillité des promeneurs.
- Interdiction également aux véhicules à moteur électrique (trottinettes, hoverboards, giropodes, etc...)
- Interdiction aux cycles de façon générale
- accès aux animaux de compagnie interdit (sauf aux chiens d'assistance aux personnes porteuses d'handicap à condition d'êtres tenus en laisse).

Horaires d'douverture provisoires
- Pour la période acteuelle et jusqu'au 31 mars 2020 (horaires automne/hiver) : ouverture de 8h à 18h (correspond à la fermeture de la dernière porte). Sortie du public à 17h45.
- A partir du 1er avril et jusqu'au 30 septembre 2020 (horaires printemps/été) : ouverture de 8h à 19h (correspond à la fermeture de la dernière porte). Sortie du public à 18h45.


 

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 
 

  Live Tweet