Vous êtes ici

La Ville de Marseille mobilisée contre la pollution atmosphérique

01 avril 2019

Comme toutes les grandes agglomérations, la cité phocéenne est touchée par la pollution atmosphérique. Cet impact est à la fois individuel et collectif. Il interpelle les changements de pratique, les stratégies et les modes de  déplacement, pour réduire les zones de forte émission de dioxyde d’azote.

Consciente de cette situation et de ses enjeux, la Ville de Marseille est mobilisée depuis de nombreuses années afin d’améliorer la qualité de l’air, à l’intérieur comme àl’extérieur des bâtiments.

Elle favorise ainsi les modes de transport doux, intensifie les zones à faible émission (ZFE), réglementant ainsi la circulation des véhicules les plus polluants.
Elle accompagne le Grand Port Maritime de Marseille dans sa démarche de réduction d’émission de particules polluantes.

Ces initiatives se traduisent par une nette amélioration par rapport aux années 2000, que démontre la baisse de 22 % des émissions de dioxyde d’azote sur le territoire,constatée par les scientifiques.
Par ailleurs, la Ville s’est engagée en 1999 dans le cadre de l’étude ISAAC à estimer et à évaluer les polluants impactant la qualité de l’air intérieur, au regard des maladies allergiques et respiratoires chez les enfants. La reprise de cette étude, en 2016, a démontré une baisse de 26 % des émissions de dioxyde d’azote dans les 17 écoles marseillaises analysées.

Forte de ces résultats, la ville de Marseille inscrit son action sur deux axes visant à améliorer la qualité de l’air :

  • un partenariat avec ATMOSud dans le cadre d’un accompagnement à l’information des enfants et des familles via le programme  "l’Air et Moi"
  • un plan de maîtrise de la qualité de l’air intérieur.

La Ville continue donc son engagement dans la lutte contre la pollution atmosphérique, en collaboration étroite avec ses partenaires (AtmoSud, ARS, Dreal Paca, ...), dans le respect et l’accompagnement de tous les plans déjà en vigueur (Plan climat, Plan de protection de l’atmosphère, Plan de déplacements urbains…).

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 
 

  Live Tweet