Vous êtes ici

Le parc de la Mirabelle accueille le 8e pigeonnier contraceptif de Marseille

02 mai 2017

La surpopulation des pigeons en ville engendre des conséquences néfastes sur l’environnement, telles que la dégradation des infrastructures, des nuisances sonores, mais peut aussi provoquer des risques sanitaires.

Afin d’y remédier, la ville de Marseille a mis en place une politique de régularisation douce, respectueuse des oiseaux et à l’écoute des plaignants. Des pigeonniers contraceptifs sont installés dans les parcs et jardins de la cité phocéenne à cet effet. Tout en respectant le bienêtre et la santé de l'animal, ils permettent de réduire la prolifération des pigeons par la stérilisation des oeufs, de fixer les colonies à des endroits sélectionnés et de surveiller l'état sanitaire des oiseaux.

Le pigeonnier du parc de la Mirabelle devient ainsi le huitième de la cité phocéenne. Cette cabane, composée de cent cases nichoirs, prévues pour accueillir un couple de pigeons, complète les dispositifs déjà présents dans les parcs du 26e centenaire (10e), Maison Blanche (9e), Bagatelle (8e), Puget (7e), Chanot (8e) et Borély (8e) qui dispose quant à lui de deux pigeonniers.


La ville de Marseille souhaite poursuivre l’installation d'autres pigeonniers en 2018, avec à l'étude le Jardin du Pharo et le Parc du Corbusier.
 

Accès rapides

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet