Vous êtes ici

Lutte contre le charançon rouge du palmier

13 juillet 2017

La Ville de Marseille procède au traitement des palmiers situés sur l’espace public en vue d’éradiquer la propagation du charançon rouge, conformément à la réglementation en vigueur.

Dans les zones contaminées sur un rayon de 100 m autour d’un foyer d’attaque, il est procédé à l’injection, une fois par an dans les stipes (*), d’une substance permettant de détruire les larves résultant des pontes de ce ravageur.

Une surveillance est également effectuée par piégeage à phéromones spécifiques, à l’aide d’entonnoirs noirs accrochés en hauteur à au moins 25 m des palmiers les plus sensibles.

Actuellement, six sites sont concernés par la mise en place de ces pièges : le Parc Longchamp (4e), le jardin de Corinthe (6e), le ParcValmer (7e), le Jardin Botanique Edouard Marie Heckel (8e) , le Parc Bagatelle (8e) et le Parc de l'Oasis (15e)

Pour assurer la surveillance ou le traitement de leurs palmiers, les particuliers peuvent faire appel à une des entreprises dûment habilitées de la région dont la liste est consultable sur le site internet de la Direction Régionale de l'Alimentation, de l'Agriculture et de la Forêt de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur

(*) tiges principales du palmier, faux troncs

Accès rapides

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet