Vous êtes ici

Pollution à l’ozone : l'alerte de niveau 1 a été levée

06 août 2018

L'alerte à la pollution atmosphérique (niveau 1) qui frappait Marseille depuis une douzaine de jours ne sera pas reconduite ce mercredi 8 août 2018 comme indiqué par les services de la Préfecture et sur le site Atmosud (AirPaca).
Les mesures de tarification exceptionnelles prises par la Ville de Marseille pour le stationnement de surface (horodateurs) sont donc levées également. Retour à la tarification normale.

Pour mémoire,
la municipalité, qui a fait du développement durable l’une de ses priorités, prévoit - lors des alertes pollution de niveau 1 - l’application de tarifs spécifiques pour le stationnement payant sur voirie pour inciter les habitants à ne pas utiliser leurs véhicules et à privilégier les transports en commun.
Ce dispositif est mis en place au déclenchement de l'alerte de niveau 1 et prend fin dès qu'elle est levée.


Cette mesure tarifaire transitoire implique :

  • le doublement des tarifs horaires pour les automobilistes de passage
  • et la gratuité pour les résidents réglant leur stationnement à l'horodateur pour la journée, dans le périmètre de leurs quartiers respectifs, afin qu’ils évitent d’utiliser leur véhicule.
     


CE QU'IL FAUT RETENIR EN CAS DE NOUVELLE ALERTE POLLUTION DE NIVEAU 1

Marseille est ponctuellement touchée, chaque été, par des pics de pollution atmosphérique à l’ozone qui dépassent les seuils d'alerte. C'est souvent le cas notamment lors d'épisodes de fortes chaleurs et de canicule.
La pollution par l'ozone résulte de l'action du soleil sur certains polluants automobiles et industriels. Elle croît avec l'intensité du soleil et lorsque les vents sont faibles. 
Ces dépassements des seuils d'alerte à l'ozone de niveau 1 (180g / m3 sur 1 heure) peuvent avoir, notamment, des conséquences sur la santé de la population.

Des mesures de restriction des activités polluantes sont alors mises en place, dans le cadre de l’application des procédures préfectorales et des plans régionaux et départementaux de protection de l’atmosphère.
Ces mesures collectives doivent permettre entre autres de réduire le trafic automobile, lors de ces pics de pollution.

La mise en place de l'alerte Ozone niveau 1 est portée à la connaissance du public notamment à travers le site AtmoSud (ex Airpaca) qui annonce, la veille, le pic de pollution à venir le lendemain.


L'application de tarifs de stationnement spécifiques, décidés par la municipalité, se fait le lendemain de l'annonce. Ces tarifs sont appliqués ensuite jusqu'à la levée de l'alerte.
La mention "ALERTE OZONE" figure sur les écrans des horodateurs afin d’indiquer clairement aux automobilistes, les nouvelles modalités relatives au stationnement sur voirie en zone payante.
 

Les autres mesures  et recommandations mises en place lors des alertes de niveau 1
► En dehors des agglomérations, les automobilistes doivent rouler 20 km/h en dessous des limitations habituelles
► Les contrôles sur route sont renforcés (respect des limitations de vitesse, contrôles antipollution, vérification des contrôles techniques obligatoires, présence de matériels de débridage sur les cyclomoteurs).
► Dans l'industrie, les principaux émetteurs de composés organiques volatils (COV) et d’oxydes d’azote doivent réduire leurs émissions de polluants.
► Pour les particuliers, respecter l’interdiction des brûlages à l’air libre et reporter les travaux d’entretien ou nettoyage nécessitant l’utilisation de solvants, peintures, vernis.

 

 

 

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 

  Live Tweet