Vous êtes ici

La nature à Marseille : présentation

Marseille concilie espaces naturels et espaces urbanisés dans des proportions rarement égalées ailleurs en France. La Ville s’étend sur 24 000 hectares et compte 14 000 hectares urbanisés et 10 000 hectares d’espaces naturels protégés.
Entre mer et collines, de l’Estaque aux Calanques, elle possède un vaste territoire périurbain, en partie protégé par le Parc national des Calanques, seul parc national à la fois continental, marin et périurbain d’Europe, niché entre une métropole active et une nature préservée.
Située au centre d’un cirque collinaire constitué des massifs de la Nerthe, l’Etoile, le Garlaban, Saint-Cyr et Marseilleveyre, Marseille est ainsi dotée d’un important patrimoine naturel aux paysages variés et surprenants, riche d’une faune et d’une flore diversifiées.
Intra muros, les 605 hectares d’espaces verts urbains déclinés en parcs publics, jardins de bastide, jardins collectifs, alignements verts... constituent un patrimoine urbain que la municipalité préserve et accroît dans le respect d’une gestion attachée au développement durable et à la préservation de la biodiversité !

Comme un prolongement et parce que la nature est devenue un élément essentiel de bien-être pour les citadins, la Ville de Marseille met en œuvre depuis plusieurs années des actions très concrètes pour restaurer et valoriser la nature en ville, dans les différents quartiers de Marseille : installation d’hôtels à insectes dans ses parcs, mise en place d’une miellerie, création de jardins collectifs, aujourd’hui au nombre d’une soixantaine, ou encore création du Visa Vert pour la végétalisation des rues. La Municipalité agit dans un souci constant d’amélioration du cadre de vie des Marseillais et de protection de la biodiversité urbaine.

Pour renforcer son action, la Ville s’attache également à sensibiliser les habitants aux problématiques de la nature en ville et aux questions environnementales et met en œuvre pour cela des initiatives appréciées du grand public telles que des sorties naturalistes. Surtout, la Ville propose aux Marseillais des structures dédiées pour sensibiliser le plus grand nombre à l’environnement, dont trois fermes pédagogiques  et deux relais-nature, mais également le Muséum d’Histoire Naturelle, le centre ENJEU, le jardin botanique...

La Ville de Marseille a d’ailleurs obtenu la 1ère place au "Palmarès des villes les plus vertes de France" de l’Observatoire des villes vertes, dans la catégorie "Promotion".
Classée 3e ville verte 2.0 parmi les villes de France, classée au palmarès 2016, par l'Observatoire des villes vertes.
11e place au classement des 50 villes les plus vertes dans le monde en 2018, par le site TravelBird, spécialiste du voyage en ligne.


Exemple de potentialité de mise en œuvre de stratégie locale partagée de biodiversité : l’Huveaune

L’Huveaune, en tant que trame verte et bleue, offre une opportunité de reconquête de biodiversité traversant la Ville d’Est en Ouest. Elle fait l’objet d’un contrat de rivière multi-partenarial.
Une étude de faisabilité pour la création d’un cheminement doux le long des berges de l’Huveaune permettant à la population de se réapproprier cette "trame verte et bleue", est en cours de réalisation en 3 phases.
 


 

Animez-vous aux jardins

Réseaux sociaux

 

Suivez nous sur Facebook !

 
 

  Live Tweet